30/05/2005

Epitaaaaaaaa

Epitaaa c'est déjà finiiiiiii ! TT.TT Bon ok j'avais super mal à la tête le dernier jour, mais c'était à cause des bandelettes.
Récapitulatif de ce qu'il s'est passé...

Samedi : premier jour à Epita, non cosplayé.
Achat : un marque page Roy/Hughes, un doujin yaoi Hughes/Roy, un manga d'Ayano Yamane. *.* Et pour juste 9 euros 50 ce dernier, j'ai cru défaillir en voyant le prix. On les trouve au minimum à 11 euros 50 voir plus dans les boutiques de manga, et encore quand on en trouve. *.*
J'ai trouvé Bisho, alias Totoro là-bas.Un superbe asiatique, un des organisateurs, pro du DDR. Je l'aime. *.* Na pris des photos de lui, le tout sur mon portable, nié eh eh eh eh !
 
Dimanche : Levé 5h du matin pour faire le cosplay chez Mélie... C'est chiant les bandelettes... Heureusement qu'il y avait le kimono pour recouvrir toute cette misère.... De plus nous avons dû finir le cosplay dans le train. On avait pas eu le temps de faire le visage... J'ai dû traumatiser au bas mot.... 200 personnes hors Epita en me baladant un peu partout dans Paris, dans les magazins et dans le métro habillée en Shishio. Mais le mieux c'était la tête des gosses quand ils me voyaient : yeux exorbités, bouche grande ouverte. Au moindre "Bouh" de ma part je suis sûre qu'ils seraient partis en hurlant. ^^;
Ce que j'ai acheté... : une carte plastifiée avec Vincent Valentine amour de ma vie, deux autres cartes avec Hitonari et Akane, le doujin Liar/Liar sur PoT, FukiTezu. *.* Et le must... Gekirestu de Minami Ozaki. *.* Et comme je suis trop forte, j'ai eu pour 15 euros de gratos. Explications : j'avais réservé le doujin de Minami la veille (samedi), je suis revenue le matin, j'ai mis de côté le doujin sur PoT et j'ai demandé au vendeur si y'avait moyen de le faire moins cher. Il m'a dit de revenir en fin de journée et qu'on verrait ça à ce moment là. Chose faite, je reviens. Après 2 minutes de convers j'ai eu droit à 5 euros de moins (ce qui faisait pour les deux 45 euros au lieu de 50), et après 10 minutes environ de discution, j'ai eu le droit à une peluche de Tezuka gratuite. ^__^ (qui coûtait au dépard 10 euros quand mêmme). Et donc voià, j'ai fais une économie de 15 euros sans me fouler. Je suis géniale. ^___^
Et le meilleur, le cosplay : d'un on a fait un groupe Mélie Babel et moi. On est monté sur scène, et nous avons en tout simplicité déroulé une bandelettes sortie de sous mon kimono avec écrit dessus "YAOI POWA !!!", pendant que Babel prenait une photo du publique pour qu'on puisse bien voir les têtes qu'ils faisaient à ce moment là. Eh oui, nous avons OSE ! Et celà devant tout une foule. Les cris de joies on fusé, c'était génial. On l'a même montré au juri (on a découvert qu'il y en avait un juste avant de monter sur scène <.<). On a pas gagné de prix mais en attandant on s'est trop éclatée. ^^
Je remercie tous ceux et toutes celles qui étaient avec nous, les organisateurs, notamment l'homme à la succette, Tsunami (nom de code là aussi) et mon Bisho Totoro. Ainsi que tous les cosplayés car ils étaient tous trop sympa. ainsi que les photographes, notre Brice de la photo.... Nous sommes des stars. et dire que l'intégralité des cosplays va être difusée au Japon... Nous allons devenir des stars !
L'année prochaine on remet ça, peut-être pas à Epita, mais au Japan expo ça c'est sûr. ^^

21:31 Écrit par Machan | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

24/05/2005

Les taches... bis

 Et oui de nouveau un post sur mes mésaventures avec mon chien... Vers 11h30/12h, je vais chercher du pain à la boulangerie sur les quaies de Seine, bien sûr fermée. v.v Je fais demi-tour et va à une autre boulangerie (plus près de chez moi mais où le pain est un peu moins bon). Mon chien avait son collier, j'avais la laisse dans la main, on était tranquille sur le trotoir en direction de la deuxième boulangerie quand je vois surgir un chien, un Rottweiler (j'ai du aller chercher le nom de la race sur le net car je ne savais absolument pas comment ça s'écrivait v.v). Je ne l'avais même pas vu approcher. Il a surgit de derrière une voiture stationnée. Je m'approche de mon chien dans l'espoir de le prendre rapidement dans mes bras mais l'autre gros chien, sans collier ni musolière, rien, se jette sur lui. Pythou, comme la dernière fois, se tape le sprint de sa vie. Mais je l'ai vu se diriger aussitôt vers notre rue. J'ai téléphoner à la maison où mon frère se trouvait et lui ai demander de vérifier si le chien était bien dans le jardin. Bingo, il était rentré tout seul. Rassurée je suis allée chercher mon pain, mais sans mon chien...
Alors je me demande, à qui appartenait ce chien et qu'est-ce qu'il foutait là sans aucune laisse ni rien alors qu'il est classé dans la catégorie des chiens dangereux !
Mon bébé, à défaut d'être grand, à au moins des jambes, et il court vite. Ce qui lui a permis d'échapper au molosse (il était balèze en plus, j'aurais pas voulu y mettre la main =__=). Heureusement que le Rottweiler à vite abandonné la course en voyant qu'il ne pouvait la rattraper... J'ai encore un un bon coup de stress... Mais nous sommes sains et saufs, et en bonne santé, même si je suis très fatiguée... TT.TT
 
P.S : La zic, c'est "Holiday", de Greenday.
P.S 2 : Et je m'en fiche si l'image fait criser. Pour moi c'est KakaSuke powaaaa !!!!

22:29 Écrit par Machan | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

20/05/2005

Nouvelles du front

Bon plusieurs choses à dire...
Déjà je suis en train de faire mon kimono avec ma mère pour Epitha. Et oui Shishio porte un kimono. Hier en me regardant dans la glace je me suis dit que j'aurai dû faire Hatori-san... J'ai la coupe qu'il faut...V.v Mais je risque de me faire lincher et puis tout est quaziment près pour mon cosplay en Shishio donc je ne vais pas changer maintenant. ^^
Deuxièment : J'ai découvert une nouvelle anficeuse à bon potentiel... Enfin c'est plutôt elle qui m'a trouvé en premier. Elle commence à écrire, et bien sûr sur de l'AkaShi. Et je peux vous dire qu'en deux chapitrese elle a acquis un style fluide d'écriture. Bref elle est trop géniale. Je m'autoproclame : Protectrice de Marion. Tout comme je suis l'autoprotectrice de Mélie (mais elle commence à m'échapper...). Bref vous pourrez bientôt voir ses fics sur Scalpels and Fangs, pour la prochaine update. ^^
Ci-contre le premier fanart au monde sur le couple Akabane x Shido. ^^ Et oui je me lance dans le dessin lemonesque ! C'est mon tout premier comme ça, j'aime toujours pas les mains mais bon, dites-moi ce que vous en pensez.

11:13 Écrit par Machan | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

16/05/2005

Fic kiriban

Les petites bêtes ne mangent pas les grosses

 

 

 

 

Série : Full Métal Alchemist

Auteuse : Machan721065499@aol.com

Genre : Yaoi, OOC si ça se trouve, Portnaouak.

Couple : Hughes/Roy.

Disclamer : Kiriban de mon blog : http://yaoi-psychophile.skynetblogs.be/

Que Mélie a remporté. ^^ Comme promis la fic. Inspirée d’un fanart trouvé sur le net.

 

 

Les petites bêtes ne mangent pas les grosses

 

 

Roy Mustang, flame alchemist. A première vue sérieux et stricte, mais à bien y regarder…

 

Roy bailla à s’en décrocher la mâchoire. Il regarda son bureau sur lequel trônait une montagne de documents à signer. Il bailla à nouveau et posa la tête sur la vitre. Il n’aimait vraiment pas la paperasse. Tous les jours c’était pareil. Si seulement il avait une machine pour poser sa signature partout…

On toqua à la porte.

 

-         Entrez !

-         Je ne te dérange pas ?

-         Hughes ! N’es-tu pas censé être à Londres ?

 

Maes toussa et prit un air innocent.

 

-         Le vol a été annulé.

-         Tu devais y aller en train…

-         Il y a grève des contrôleurs.

 

Roy haussa un sourcil dubitatif. Riza toqua à la porte restée entrouverte.

 

-         Lieutenant. Fit-elle en se mettant au garde à vous.

-         Qu’il a t-il ?

-         Les alchemistes Ed et Alphonse Elric manquent à l’appel.

-         Comment ??

 

Son regard dévia lentement vers Hughes.

 

-         Hughes… Siffla-t-il menaçant.

-         Je n’y suis pour rien. Déclara-il, levant les mains au ciel. Ils m’ont obligé à rester ici pour aller régler eux-mêmes le problème.

-         « Obligé » ! Ils t’ont attachés, assommés et bâillonnés pour ça ?! S’énerva-t-il.

-         Presque… Ils ont utilisés un sort de pétrification.

-         Ca n’existe pas !

-         Vraiment ? Pourtant je n’ai…

-         Lieutenant Hamkeye, foncez à Londres pour surveiller ces deux gamins. Je ne veux pas qu’il y ait le moindre problème.

-         Bien Monsieur.

 

Elle salua de nouveau et partie.

Roy posa ses mains sur le peu de place libre qu’il y avait sur son bureau et prit un air menaçant.

 

-         Lieutenant Hughes… Commença-t-il.

-         Je n’aime pas quand tu m’appelles comme ça. Ca ne prévoit rien de bon, fit-il craintif.

-         …Je crois qu’une sanction doit être prise…

-         Pitié.

 

La fenêtre s’ouvrit avec fracas avec le vent. Les feuilles volèrent dans la pièce. Rajoutant une pointe d’épouvante à la scène.

Hughes recula à mesure que Roy s’avançait vers lui. Jusqu’à se retrouver accolé au mur derrière lui. Le lieutenant colonel fit apparaître une flamme au creux de sa main et s’arrêta à quelques centimètres à peine de sa future victime.

 

-         Tu seras…

-         Gloups.

-         Privé de week-end ! Dit-il en éteignant la flamme. Interdiction de te la couler douce. Je vais te donner de quoi t’occuper.

 

Hughes le regarda avec ses yeux de chiot battu avant de se jeter à sa jambe.

 

-         Tout mais pas çaaaa !! Tu ne peux pas m’empêcher de passer un week-end avec ma princesse !!

-         Je le peux.

 

Roy se retourna et se dirigea vers son bureau, Hughes toujours accroché à sa jambe.

 

-         Je t’en supplie, je ferais tout ce que tu veux ! Le ménage, la vaisselle, tout !

-         Tu pourras faire tout ça ce week-end. Sourit machiavéliquement Mustang.

-         Tu ne peux priver ma fille de son père ! C’est trop cruel !

 

 

Roy essaya de décrocher son aîné en le repoussant avec son pied libre mais ce dernier tenait bon. Au bout de 10 minutes, il réussit à le faire lâcher prise.

Bras croisés, il fit mine d’ignorer les supplications de son ami quand son regard se posa sur les quelques feuilles qui étaient restées, malgré le vent, sur le bureau.

Il vit quelque chose bouger.

Deux antennes apparurent. Puis deux, quatre, six pattes.

Roy écarquilla les yeux d’effroi et hurla.

Son cri tira Hughes de ses prières et ce dernier se retrouva rapidement avec un lieutenant colonel accroché à son cou. Assis tous deux par terre, Roy entre les cuisses de Hughes, Mustang tremblait comme une feuille et s’agrippait à lui autant qu’il le pouvait.

 

-         Roy ? Qu’est-ce qu’il y a ? Demanda—il étonné par ce brusque changement d’attitude.

-         U… Une… Un… Bafouilla-t-il.

-         Un ?

-         Un cafaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaard !!!!!!!!! Fit-il en pointant son bureau du doigt.

-         Un cafard ?

 

Hughes leva la tête et aperçu l’insecte au dessus de la pile de feuille.

 

-         On dirait plutôt une blatte… Commenta-t-il.

-         M’en fiche !! Je déteste les insectes !!!! Ecrase-là je t’en suppliiie !!! Pleura presque Roy dans son cou.

 

Maes s’apprêtait à se lever quand une idée germa dans sa tête. Desserrant légèrement son étreinte, il déclara :

 

-         Je veux bien la faire partir à condition que tu lèves la punition du week-end.

-         Tout ce que tu veux !! Mais je ne veux plus voir ce monstre !!!

 

Le sourire aux lèvres, Hughes se releva et attrapa d’un geste vif l’insecte. Il s’approcha de la fenêtre et la petite bête s’envola. Il referma la baie, ramassa quelques papiers par terre et revint vers un Roy recroquevillé sur lui-même. Il s’accroupit à ses côtés et passa une main réconfortante dans ses cheveux.

 

-         Ca y est. Elle est partie.

-         T’en es sûr ? Demanda-t-il toujours en boule.

-         Sûr et certain.

 

Le cadet releva timidement le visage et scruta le bureau. Ne voyant plus l’insecte, il poussa un soupir de soulagement. Ce qui fit rire son aîné.

 

-         C’est pas drôle. Fit-il vexé.

-         Le si redouté flame alchemist à peur des insectes. Quelle surprise !

 

Roy fit mine de bouder mais il se retrouva rapidement dans les bras protecteurs de Hughes. S’y sentant en sécurité, il l’enlaça à son tour et se blottit un peu plus contre lui, lui faisant perdre l’équilibre. Assis à même le sol, enlacés, les deux hommes savourèrent pleinement cet instant.

Maes fut le premier à briser le silence réconfortant dans lequel ils se trouvaient.

 

-         Tu ferais bien de signer tous ces papiers. Ou tu risques d’entendre parler du pays.

-         Pas envie.

-         Roy, réprima gentiment le lieutenant.

-         Encore quelques minutes, dit ce dernier en se blottissant un peu plus contre lui.

 

Hughes lui embrassa le front. Roy releva la tête et leurs lèvres se joignirent tendrement.

 

-         Que dirais-tu d’un petit dîner dans un bon restaurant ce soir ? Fit Maes en rompant le baiser.

-         Tu oserais empiéter sur ton précieux temps avec ta fille pour moi ?

-         Juste un soir. Répondit-il en l’embrassant à nouveau.

 

 

 

2 semaines plus tard.

 

-         Non non et non ! Tu n’avais qu’à faire ton travail !

-         S’il te plaiiiiit ! Ne me prive pas de ma princesse. J’en mourrais !!!!

 

Roy lui lança un regard coléreux.

 

-         Oh un cafard, fit Hughes en lançant un cou d’œil par-dessus l’épaule de son supérieur. Ne te retourne pas, il est énorme celui-là, au moins aussi gros que mon pouce.

-         Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!! Hurla Roy en se jetant dans ses bras.

 

La tête enfouit dans son cou, le lieutenant colonel supplia son aîné de lui débarrassé de cette chose.

 

-         A condition que tu lèves la punition.

-         C’est d’accord.

 

Hughes le fit descendre de ses bras. Mais lorsque Roy osa jeter un œil à l’insecte pour voir sa taille, il ne vit rien. Maes sentit une onde maléfique dans son dos et il se retourna, le sourire crispé.

 

-         Maes Hughes… Fit Roy d’une voix ténébreuse.

-         C’était une blague…

 

Ce jour-là il y eut une explosion dans le bâtiment, avant que celui-ci ne prenne totalement feu.

 

 

 

Fin.

 

 

 

Et voilà, ma toute première fic HughesRoy est finie. ^^ J’espère qu’elle va te plaire Mélie. ^___^

 

*Hughes qui accourt vers Machan, avec une coupe à la Jackson Five*

 

-         Vite, caches-moi !

 

Machan ouvrit la porte de sa chambre et son protégé se jeta dedans. Roy arriva quelques secondes plus tard.

 

-         Où est-il ??

-         Là !

 

Elle ouvrit à nouveau sa porte de chambre et Roy s’y engouffra. Elle actionna aussitôt le système anti-incendie et brancha les caméras.

 

- Enfermés des jours entiers tous seuls dans la chambre… Il devrait se passer des trucs intéressants…


17:20 Écrit par Machan | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

15/05/2005

Gomen ^^;;;;

Gomeeeeen ! Mais j'ai pas pu resister à vous mettre cette zic : "Yatta". Elle me fait décidément trop triper, et même si on est pas bien, rien que de l'entendre, on a la pêche.
Et pour le kiri, c'est Mélie qui l'a eu. ^^ Bravo Mélie, très beau retour parmis nous. ^_^
Bon je dois faire une RoyHughes... Oki doki ça roule.
 
P.S : Mon couple dans Bleach même si j'ai jamais vu un anime ou même lu une page du manga. *.*

20:57 Écrit par Machan | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Kiri

Bon vu que le kiri est tombé deux fois et que personne ne l'a demandé, ce sera au premier qui m'enverra un mail à Crow361563612@aol.com qui pourra choisir une fic, un fanart etc...
Prochain kiri à 5000 (et on sera à la moitié du chemin pour le kiriban vidéo ^^;).
 
Et un grand merci à tous pour vos messages de réconfort, ça m'a vraiment fait plaisir. ^^


13:13 Écrit par Machan | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

12/05/2005

Pythou

 Pour ceux qui se faisaient du souci pour mon chien, je vous rassure : il va beaucoup mieux. Ce matin encore il avait du mal à poser sa patte par terre, et même mon père a dut le porter pour qu'il monte les escaliers pour aller dormir. Ca me faisait mal de le voir ainsi. J'ai surveillé toute la journée sa santé. Je me suis absentée en milieu d'après-midi, le coeur pas vraiment léger je dois dire. Mais quand je suis revenue, il m'a paru comme avant, comme s'il n'avait rien. Un peu moins sauteur que d'habitude mais il va beaucoup mieux. Celà m'a même surpris qu'il se soit remit si vite. Sans doute la douleur a-t-elle bien diminuée. Mais il faut encore attendre que la plaie se referme. Il faudra compter une bonne semaine je pense.
J'ai même put le promener à nouveau aujourd'hui. J'avais peur qu'il ne stresse trop à la vue d'un autre chein, masi tous ceux que l'on a croisé étaient attachés et plus petits que lui. Ca s'est donc passé sans incident. Et comme je le pensais, je n'ai pas revu les filles. Et je doute les revoir avant un bon bout de temps car elles ont sans doute flippé en me voyant chercher mon chien partout. Et bien j'espère que ça les traumatisera jusqu'à la fin de leur misérable vie. Et que je ne les revoie jamais !

22:46 Écrit par Machan | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |